Pourquoi consulter un nutritionniste et combien ça coûte ?

Dans les journaux, les blogues et les réseaux sociaux, on trouve désormais une abondance d’informations sur la nutrition et l’alimentation sans gluten, et ce facilement, rapidement et gratuitement. La tendance « sans gluten », qui s’est installée au cours des dernières années, avec ses avantages et ses revers, a fait exploser le nombre de ressources et de produits sans gluten. Alors, pourquoi consulter un nutritionniste*?  Et combien coûtent généralement ses services ?

Nutritionniste, diététiste ou diététicien ?

Quelle est la différence ? Au Québec, aucune ! Les titres « diététiste » et  « nutritionniste » désignent le même métier et sont réservés aux membres de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec ( OPDQ ). Le titre de diététicien est aussi réservé, mais ce terme est considéré comme désuet1.

En d’autres mots, il faut être inscrit au tableau de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec et être titulaire d’un permis valide afin de pouvoir utiliser ces titres et les initiales « Dt.P. », « P.Dt. » ou « R.D. »2.
Ailleurs au Canada, la profession de diététiste est réglementée et chaque province contrôle, par le biais d’un organisme, les exigences et la délivrance du permis d’exercice. Le titre de nutritionniste n'est pour sa part réservé que dans certaines provinces, dont le Québec3.

Pourquoi choisir un nutritionniste?

Parce qu’il est le seul professionnel de la santé reconnu par le Code des professions du Québec comme le spécialiste de l’alimentation et de la nutrition humaine4 ! Ces professionnels doivent avoir réussi un baccalauréat en nutrition d’environ trois ans et demi, leur permettant ainsi de développer une rigueur scientifique dans leur pratique professionnelle5.

Leur rôle ? Déterminer un plan de traitement nutritionnel ayant pour objectif de maintenir ou de rétablir la santé et de surveiller l’état nutritionnel de la personne rencontrée. Selon le Code des professions, c’est le nutritionniste qui doit accompagner les personnes ayant une maladie dont la nutrition est considérée comme un facteur déterminant du traitement ( tel que prescrit par un médecin )6.

Comment peut-il m’aider?

L’approche d’un nutritionniste est professionnelle, humaine et réaliste! Pour les patients atteints de la maladie cœliaque ou d’une autre maladie induite par le gluten, une évaluation complète permet de déterminer le plan de traitement nutritionnel selon leur condition actuelle ( incluant les carences nutritionnelles et les symptômes, s’ils sont présents ), leurs besoins, leurs goûts, leurs attentes, et leurs difficultés, et ce, de façon à favoriser la santé.
Le professionnel les accompagne à plusieurs niveaux7, en s’assurant de :
  • tenir compte du plaisir de manger malgré les restrictions qui découlent de l’alimentation sans gluten stricte ;
  • aider à identifier les pièges à éviter concernant le choix d’aliments sans gluten et non contaminés et la gestion de la contamination à la maison et à l’extérieur (ex.: voyages et restaurants) ;
  • bonifier l’alimentation afin de maximiser le niveau d’énergie et l’état de santé général ;
  • répondre aux questions et démêler le vrai du faux en tenant compte des preuves scientifiques et en faisant le lien avec la situation individuelle ;
  • transmettre des ressources fiables et utiles.

Comment rencontrer un nutritionniste ?

Les services de consultation sont offerts en cabinet de consultation privée, et de façon générale, dans plusieurs groupes de médecine de famille/unité de médecine familiale ( GMF/UMF ), centres locaux de services communautaires ( CLSC ), cliniques externes des hôpitaux et même dans le cadre de programmes d’aide aux employés ( PAE ). Des rencontres de groupe peuvent aussi être offertes dans certains cas.
Il ne faut pas hésiter à demander!

Combien ça coûte ?

Plusieurs options sont gratuites, notamment dans les GMF, CLSC, cliniques externes et certains PAE ( selon les modalités du contrat ). Toutefois, le nombre de rencontres pourrait être limité et certaines conditions pourraient s’appliquer, comme :
  • avoir obtenu une référence par un médecin ou un gastroentérologue ;
  • fournir une preuve de diagnostic ;
  • être patient d’un médecin ou gastroentérologue de l’établissement /institution.
Quant aux cabinets de consultation privés, le prix varie selon plusieurs facteurs comme la durée des consultations et la difficulté et l’importance du service rendu. Généralement, les honoraires sont fixés à au moins 90 $ de l’heure. La première rencontre est habituellement plus longue ( au moins 1h ) et donc plus coûteuse, car le nutritionniste fera l’évaluation de votre situation et de vos besoins. Certains professionnels offrent même des forfaits proposant un nombre de rencontres déterminé à l’avance.

Peut-on obtenir une déduction fiscale pour ces services ?

Les paiements effectués pour des services rendus par un nutritionniste peuvent être inclus dans les frais médicaux8. Les reçus officiels doivent être demandés à votre professionnel et conservés pour vos dossiers.

Mes assurances remboursent-elles les frais ?

Certains assureurs remboursent une partie des frais de consultation en nutrition. Il faut s’informer auprès de votre assureur qui exigera le numéro de permis d’exercice délivré par l’OPDQ.

Avant de prendre rendez-vous…

Bien que les nutritionnistes doivent répondre aux mêmes exigences concernant leur pratique professionnelle, certains facteurs les différencient :
  • le nombre d’années d’expérience et les formations reçues ;
  • les problématiques les plus souvent traitées ;
  • le type de service ;
  • et même, l’approche !
Il faut s’assurer de bien exprimer ses besoins et ne pas hésiter à faire plusieurs appels avant de choisir la personne qui vous inspirera le plus confiance9.

Un investissement pour sa santé !

L’ALIMENTATION STRICTE SANS GLUTEN EST ACTUELLEMENT LE SEUL TRAITEMENT DE LA MALADIE COELIAQUE !
Pour obtenir les coordonnées de nutritionnistes près de chez soi, on peut contacter l’OPDQ par téléphone au 514 393-3733 ou au 1 888 393-8528, poste 201 ou par le web :
https://opdq.org/trouver-un-professionnel/ .

*L’emploi générique du genre masculin pour désigner les personnes dans cet article a été privilégié dans le seul but de ne pas alourdir le texte.

Références
  1. OPDQ. https://opdq.org/qui-sommes-nous/deux-titres-une-profession/
  2. Code des professions, article 36 c) http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/C-26
  3. OPDQ. https://opdq.org/qui-sommes-nous/dietetiste-une-profession-reglementee-partout-au-canada/
  4. OPDQ. https://opdq.org/qui-sommes-nous/pourquoi-choisir-une-dietetistenutritionniste/
  5. OPDQ. https://opdq.org/qui-sommes-nous/etudiants/
  6. Code des professions, article 37.1  http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/C-26
  7. Cliniques M Nutrition. http://mnutrition.ca/5-raisons-consulter-nutritionniste-maladie-coeliaque
  8. Revenu Québec. http://www.revenuquebec.ca/documents/fr/publications/in/in-130(2017-10).pdf
  9. OPDQ.  https: //opdq.org/qui-sommes-nous/pourquoi-choisir-une-dietetistenutritionniste/
Par Marie-Ève Deschênes, Dt.P., nutritionniste FQMC
Tiré du magazine Info Coeliaque Hiver 2017 Vol 34 N° 3