Atrophie villositaire - Chronique médicale
La maladie cœliaque est riche en défis et dilemmes diagnostiques. Classiquement, on retrouve à l’investigation des anticorps (par exemple, les antitransglutaminases) et une inflammation, voire destruction des multiples replis de la paroi interne de l’intestin, soit l’atrophie villositaire. Cependant, chez certains individus, une biopsie de l’intestin démontre cette atrophie villositaire, mais aucun anticorps n’est trouvé dans le sang. Est-ce alors vraiment une maladie cœliaque ou bien un autre diagnostic ? C’est la question que s’est posée le groupe du Dr Peter Green du Celiac Disease Center de l’Université Columbia à New York.

L’atrophie villositaire en présence d’une sérologie négative : un dilemme diagnostique et thérapeutique.
Vulgarisation de : DeGaetani M et al. Villous Atrophy and Negative Celiac Serology : A Diagnostic and Therapeutic Dilemma. Am J Gastro 2013.  Par  Amélie Therrien, M.D. médecin résident en gastroentérologie au CHUM

Je suis membre FQMC. Pour avoir accès au contenu, connectez-vous.
Je ne suis pas membre FQMC. Pour devenir membre et avoir accès du contenu exclusif, inscrivez-vous.