Durant la période des Fêtes, les occasions se multiplient de boire un (ou quelques) verre(s)! Afin d’éviter bien des soucis, la prévoyance est de mise lorsqu'on est atteint de la maladie cœliaque, d'autant plus que la vigilance diminue généralement avec le nombre de consommations! Pour ce faire, il est important d'apprendre à reconnaître les boissons à privilégier, à vérifier et à éviter.

Trinquons! - Les options sans gluten

  • Le vin, le porto, le champagne (boissons à base de raisins);
  • Le cidre de pomme pur (alcool fait de pommes fermentées);
  • La bière identifiée sans gluten (fabriquée à partir de céréales sans gluten comme le riz ou le sarrasin);
  • Les alcools complètement distillés et purs (sans ajouts d’autres ingrédients), comme la plupart des vodkas, gins, rhums et whiskeys (ils ne contiendraient pas de gluten ni de traces de gluten, même s’ils sont parfois fabriqués à partir d’une ou plusieurs céréales qui contiennent du gluten (ex. orge)).

Ces zones grises - Les boissons à vérifier (voir note)

… Parce que malheureusement, tout n’est pas toujours noir ou blanc dans l’alimentation sans gluten!
  • Les boissons alcoolisées aromatisées, par exemple la liqueur au chocolat, les boissons de type «coolers» et les mélanges à cocktails tels que le Piña Colada;
  • Le populaire «punch» du temps des Fêtes
    • S’il est sans gluten à la base, il suffit d’en éviter la contamination par inadvertance (ex. ustensile contaminé, planche de travail ayant servi à couper d’autres aliments contaminés, etc.).
  • Les boissons artisanales;
  • Le saké (Il existe plusieurs types de saké, qui sont fabriqués à partir de riz, mais des ingrédients peuvent y avoir été ajoutés dans certaines versions afin de les aromatiser. Certains fabricants offrent toutefois des versions qu'ils identifient comme étant sans gluten.).

À éviter – présence de gluten

  • Les bières régulières*, l’ale, le stout, le porter et la liqueur de malt, qui sont exemptés de l’exigence réglementaire de déclarer la présence de gluten à moins qu’une liste des ingrédients se retrouve sur l’étiquette du produit.
*Pour en savoir plus sur les bières fabriquées à partir de céréales qui contiennent du gluten, mais dont l’étiquette mentionne que le gluten aurait été retiré du produit final, cliquez ici.

Le fabricant désire souvent garder secrète la recette détaillée de ses boissons alcoolisées, mais il est le seul à détenir les renseignements nécessaires concernant le risque de présence de gluten ou de traces de gluten dans ses produits. En cas de doute, l’abstention est toujours de mise afin de fêter sans se tracasser!


Note
Selon la règlementation canadienne, les sources de gluten doivent être déclarées sur l’étiquette des boissons alcoolisées, qu’elles portent une liste des ingrédients ou non1. (Les boissons alcoolisées doivent renfermer 1,1% ou plus d’alcool pour porter ce nom).
http://www.inspection.gc.ca/aliments/etiquetage/l-etiquetage-des-aliments-pour-l-industrie/alcool/fra/1392909001375/1392909133296?chap=0#c4