«  C’était mon 4e relais 80 km au BU. Cette année, plutôt que de faire des boucles de 6 km, j’ai osé la boucle de 12 !
Plus dénivelée, mais qui offre une vue spectaculaire en haut de la montagne. En plus, c’était jour de pleine lune, avec du soleil toute la journée et de magnifiques couleurs automnales.
J’étais accompagnée de collègues hyper motivées et surtout, nous avons eu une levée de fonds dans les 4 chiffres !!!
C’était parfait. »


Céline Breton, membre de Coeliaque Québec
 
 
Le 29 novembre dernier, Cœliaque Québec remettait 100 exemplaires du livre Escapade au village SANS GLUTEN à l’équipe de gastroentérologie du CHU Sainte-Justine. Cela leur permettra d’offrir gratuitement un exemplaire aux familles dont un enfant recevra le diagnostic au cours de la prochaine année.
        
Edith Lalanne et Dr Prévost Jantchou  Équipe de gastro


Apparaissent sur la photo de gauche : Edith Lalanne, directrice générale Coeliaque Québec et Dr Prévost Jantchou, Ph.D., MBA, pédiatre spécialisé en gastroentérologie pédiatrique et clinicien-chercheur, au CHU Saint-Justine et membre du comité scientifique de l’organisme. Ils sont en compagnie d’une partie de l’équipe du CHU Ste-Justine sur la photo de droite.
 
Ce projet a pu être mis sur pied grâce à la contribution de Boulangerie St-Méthode.*


*Boulangerie St-Méthode n’offre malheureusement plus de produits sans gluten mais poursuit son engagement à l’endroit de Coeliaque Québec.
Actuellement, plusieurs précautions sont de mise chez les personnes cœliaques afin de réduire les risques de contamination. Bien que ces précautions peuvent sembler rigides, ayant potentiellement un effet sur la qualité de vie, elles permettent de favoriser un environnement sécuritaire en minimisant les transferts de gluten. Rappelons-nous que, pour une personne cœliaque, la concentration de gluten des aliments doit se situer en-dessous de 20 ppm, incluant la contamination. Cette concentration est considérée comme étant sécuritaire.
 
Le but principal de l’étude portant sur la contamination au gluten, publiée dernièrement, était de quantifier la contamination lors de 3 scénarios, soit :
  • La préparation de pâtes avec et sans gluten dans une même eau de cuisson ;
  • L’utilisation d’un grille-pain partagé pour le pain avec et sans gluten ;
  • L’utilisation d’un couteau contaminé au gluten pour couper des petits gâteaux sans gluten. 

Résultats de l’étude

Les résultats suggèrent que la cuisson des pâtes dans une eau commune est la pratique la plus risquée, avec une concentration finale des pâtes sans gluten excédant les 20 ppm. Ceci est inquiétant sachant qu’une pratique courante des restaurants est l’utilisation d’un même bassin d’eau pour la cuisson de l’ensemble des pâtes. Quant au grille-pain partagé, la contamination reste en-deçà de la concentration de 20 ppm, de même que pour la majorité des petits gâteaux sans gluten coupés avec un couteau ayant servi à couper un gâteau régulier.

Attention à une conclusion trop rapide

Bien que ces résultats semblent intéressants, il est important de rester vigilant lorsque de telles informations nous parviennent. En effet, on doit considérer que ces résultats viennent d’une étude préliminaire dans laquelle un faible nombre d’échantillons est utilisé. De plus, une variable importante qui n’a pas été mesurée est l’accumulation des risques au quotidien. En effet, il se peut que certaines pratiques soient moins dangereuses que d’autres. Toutefois, on doit se rappeler que c’est l’addition des risques qui font en sorte que les transferts de gluten augmentent significativement dans la journée, pouvant ainsi atteindre la santé de la personne cœliaque.
 
Cette étude n’est donc pas suffisante pour changer certaines pratiques en lien avec la gestion de la contamination. D’autres études sont nécessaires afin de valider ces résultats, tout en considérant l’aspect de l’accumulation des risques au quotidien. Ainsi, les recommandations restent les mêmes quant aux précautions à prendre afin de favoriser un environnement sécuritaire, soit :
  • Utiliser une eau de cuisson différente et une passoire dédiée aux pâtes sans gluten
    • N’oubliez pas de le mentionner lors d’une visite au restaurant
  • Utiliser un grille-pain neuf et dédié au pain sans gluten
    • Privilégiez les sacs à grille-pain lors de vos sorties
  • Nettoyer les ustensiles avec de l’eau chaude savonneuse avant utilisation 
Pour plus de détails sur les recommandations, veuillez-vous référer à notre site web dans la section « Contamination ».
Tranche de vieLors d’un dîner spécial au travail, le club social organise un « dîner poulet ». Étant cœliaque, je ne peux pas en manger parce qu’il provient d’un restaurant où il y a contamination croisée. Je décide donc de passer ma propre commande auprès d’un restaurateur qui garantit que son poulet et ses frites sont sans gluten. Ce n’est pas parce que je suis cœliaque que je ne peux pas me gâter!

Peu avant midi, la commande du club social est livrée à la salle de réception du bureau. Les boîtes de volaille sont distribuées aux employés qui entament tous leur repas, sauf moi. J’essaie de dissimuler mon malaise en attendant ma livraison. Je remarque quelques regards interrogateurs, mais je les ignore. Seuls les collègues avec qui j’ai pris place connaissent ma condition.

L’heure du midi s’écoule et je commence à m’impatienter, car les gens auront bientôt terminé leur repas. Enfin, j’aperçois le livreur à l’entrée de la salle. Son uniforme et la boîte qu’il porte affichent les couleurs d’une marque de restauration différente de celle des autres employés. Je me dirige rapidement vers lui et l’entraîne hors de la pièce pour éviter d’attirer davantage l’attention.

Je règle la facture et retourne vers ma place en transportant ma boîte le plus discrètement possible. Des murmures s’élèvent sur mon passage, dont un que je distingue clairement : « Il y en a des plus capricieux que d’autres! » Je m’arrête pour identifier l’émetteur du commentaire. Constatant que je l’ai entendu, il répète sa phrase en s’adressant directement à moi cette fois et en ajoutant un rire forcé pour transformer le malaise en « blague ». Je ris jaune à mon tour et lui explique la situation en m’assurant que les gens autour de lui comprennent aussi.

De retour à ma place, mes collègues de table et moi plaisantons sur le fait que je devrais prendre un micro et m’adresser à tout le monde. Je m’imagine alors debout sur ma chaise, résolue à assouvir la curiosité de mes pairs à l’égard de mon non-conformisme culinaire.
 
*Raclement de gorge*
Votre attention, s’il vous plaît! Comme vous l’avez sûrement remarqué, mon repas provient d’un fournisseur différent du vôtre. La raison est simple : j’ai la maladie cœliaque, c’est-à-dire que je ne dois pas consommer de gluten. Ma commande provient d’un restaurant qui certifie que son poulet ne contient pas de gluten. Ce n’est donc pas un caprice de ma part. Merci de votre compréhension. 

Étant plutôt poule mouillée devant une foule, je renonce à une telle mise en scène. Tant pis s’ils me jugent… je peux enfin savourer mon poulet!

Bianka Lemelin

Cliquez ici pour appuyer la campagne vous aussi !

Quoi de mieux que d’ouvrir la discussion avec un produit sans gluten accompagné d’un dépliant explicatif ?  Une excellente occasion pour sensibiliser vos collègues et amis à la maladie cœliaque et surtout pour démontrer que manger sans gluten même si c’est un traitement, cela peut être délicieux!

De plus, en vendant ce popcorn, vous permettrez à Coeliaque Québec de poursuivre sa mission de faciliter la vie des personnes coeliaques et de leur entourage en amassant des fonds. Ainsi chaque boite de 44 sacs vendus rapportera 150 $ à l’organisme. C’est permettre à plus d’une quinzaine de personnes de recevoir des réponses à leur question.
 

Spa EastmanSoyez le meilleur et gagnez !

Celle ou celui qui récoltera le plus d’argent avec cette campagne recevra le forfait Eastman-Les Bains du Spa Eastman! Pour être éligible à ce concours, il faut s’engager à vendre du popcorn et recueillir des dons. Communiquez avec info@coeliaque.quebec pour participer à cette campagne.
 
Dr Michaël Bensoussan Docteur Michaël Bensoussan, M.D.
Gastroentérologue, Hôpital Charles-Le Moyne

Dr  Michaël Bensoussan a fait ses études médicales à l’université de Strasbourg située en Alsace, d’où il est originaire. Occupant son premier poste en tant que gastroentérologue à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris de 2004 à 2006, il a travaillé auprès de l’éminent Professeur Christophe Cellier dont la spécialité était la maladie cœliaque et son intérêt pour cette pathologie le suivra tout au long de sa pratique.

Depuis le début de sa formation, Dr Bensoussan a toujours été investi dans la relation médecin-malade ainsi qu’au niveau de la transmission des connaissances chez ses pairs. Il a mis au point, il y a maintenant 10 ans, le projet « Cas pratique » qui prodigue aux professionnels de la santé un enseignement à l'aide de consultations simulées. Arrivé au Québec en 2012, il poursuit depuis cet enseignement au sein des quatre universités médicales du Québec. De plus, Dr Bensoussan est chroniqueur à l’émission Tout un matin, émission matinale d'ICI Radio-Canada Première dans le Grand Montréal en tant que spécialiste en gastroentérologie.
 
Dr Prévost Jantchou Docteur Prévost Jantchou, M.D., Ph.D
Pédiatre spécialisé en gastroentérologie pédiatrique
et clinicien-chercheur, Centre de recherche du CHU Sainte-Justine
et professeur Agrégé de clinique, Université de Montréal

En plus de sa pratique clinique et de son enseignement, Docteur Jantchou mène des travaux de recherche au sein du Centre de Recherche du Centre hospitalier universitaire Sainte Justine avec comme principaux pôles d’intérêt: l’épidémiologie et les facteurs de risques des maladies inflammatoires intestinales, notamment la maladie coeliaque chez l'enfant ; l’impact de la vitamine D sur les maladies inflammatoires intestinales ; l’évaluation de la qualité et de la sécurité des soins et des procédures en endoscopie digestive pédiatrique ainsi que la prise en charge et le suivi des maladies inflammatoires intestinales.
 
Dre Amélie Therrien Dre Amélie Therrien. M.D.
Gastroentérologue

Diplômée de l'Université de Montréal en médecine interne et gastroentérologie, Amélie Therrien est également titulaire d’une maîtrise en immunologie et d’un post-doctorat sur le profil immunitaire inné en maladie de Crohn. Projet pour lequel elle est récipiendaire d'une bourse phase 1 du Fonds de recherche du Québec pour médecins résidents visant une carrière en recherche. Elle poursuit actuellement un fellowship en maladie coeliaque au Beth Israel Deaconess Medical Center, Harvard Medical School à Boston, sous la supervision de Dr Ciaran Kelly. Depuis 2013, elle collabore avec la Coeliaque Québec dans la vulgarisation d’articles médicaux et scientifiques et depuis 2018, en tant que membre du comité scientifique.

Elle a reçu en 2017, le Prix Michelle Laflamme pour son implication remarquable auprès des personnes cœliaques.
Dr Patrick Godet Dr Patrick Godet, M.D.
Gastroentérologue

Diplômé en médecine interne et en gastroentérologie de l’Université de Montréal, Dr Patrick Godet est également titulaire d’un fellowship en épidémiologie des maladies inflammatoires de l’intestin de l’Université de Calgary sous la supervision du Dr Lloyd Sutherland. Il a pratiqué à l’Hôpital Pierre-Boucher, au CHUM Notre-Dame avant de se joindre aux Centres hospitaliers de Verdun et de LaSalle. Depuis 2003, il est chef du Service de gastroentérologie à l’Hôpital LaSalle. Dr Godet est également chargé de cours sur l'absorption au niveau du grêle (eau, électrolytes, nutriments) à l'Université de Montréal et depuis 1998, il est tuteur pour le cours Digestion Nutrition de l’Université de Montréal. Il a obtenu le prix du meilleur professeur de médecine interne du CHUM. 

Membre du comité scientifique de Coeliaque Québec depuis 1996, il reçoit en 2012, le Prix Michelle Laflamme, pour son implication remarquable auprès des personnes ayant la maladie cœliaque.
 
Nicole Leblanc, Dt.P., nutritionniste Nicole LeBlanc, Dt.P.
Diététiste-Nutritionniste

Nutritionniste membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec depuis 39 ans, Nicole LeBlanc a travaillé dans le domaine de la gestion, de la nutrition clinique et de la communication ce qui lui a permis d’acquérir une bonne capacité d’adaptation à une clientèle diversifiée et aux situations d’urgence. Pendant ses 15 années au CHUQ, elle travaillera auprès d’une clientèle souffrant de problèmes cardio-vasculaires, de diabète et auprès d’une clientèle ayant subi une greffe rénale.

Avec un intérêt marqué pour la pédagogie et la santé publique, elle oriente ensuite sa carrière vers la consultation privée et l’animation de groupes. Depuis 2011, elle est conférencière dans le cadre de formations offertes aux nutritionnistes et/ou aux médecins. Elle a d’ailleurs collaboré à la création des formations s’adressant aux personnes cœliaques et aux professionnels de la santé de Cœliaque Québec. Au cours des douze dernières années, elle a développé une expertise pour les maladies digestives, les troubles digestifs fonctionnels, les intolérances et surtout pour la maladie cœliaque dont elle est atteinte depuis plus de 20 ans. Elle a reçu en 2013, le Prix Michelle Laflamme pour son implication remarquable auprès des personnes cœliaques.
 
Edith Lalanne, DG Coeliaque Québec Edith Lalanne, BAA
Directrice générale
Cœliaque Québec

Pendant ses études, Edith Lalanne a travaillé en tant que préposée aux bénéficiaires. Elle obtient son Baccalauréat en administration des affaires (BAA) de l’Université Laval en 1994. Par la suite, elle occupera des postes de chef de marque, de produits et de projets au sein de différents secteurs dont les domaines médical, alimentaire, manufacturier et pharmaceutique. En 2013, son fils reçoit le diagnostic de la maladie cœliaque. En 2015, elle se joindra au conseil d’administration de l'organisation. Quelques années plus tard, c’est avec fierté qu’elle met toutes ses compétences professionnelles pour rallier les nombreux intervenants des différents secteurs liés à la cause des cœliaques.
En tant qu’organisation à but non lucratif, Coeliaque Québec compte sur la participation de bénévoles.
 
Vous êtes intéressés à offrir votre temps ? Vous trouverez ci-dessous la description des tâches, le lieu et la durée de chacun des postes de bénévolat. Si cela vous intéresse, contactez-nous en mentionnant le poste pour lequel vous désirez postuler: info@coeliaque.quebec

Description des tâches pour les bénévoles

Tâches administratives

Lieu : Boucherville ou Joliette
Disponibilité requise : 2 à 5 heures/semaine
  • Préparation d’envois postaux
  • Entrée de données* 

Appels téléphoniques

Lieu : Boucherville
Disponibilité requise : 4 heures /semaine
  • Aux donateurs *
  • Aux ex-membres *
  • Aux professionnels de la santé *
  • Autres (selon les besoins) 

Nutritionniste *

Lieu : Boucherville ou ailleurs au Québec
Disponibilité : à discuter selon le projet
Exigence : être accrédité(e) des formations de Coeliaque Québec
  • Soutien téléphonique ou par courriel
  • Appels aux pairs
  • Collaboration à divers projets
  • Rédaction sur différents thèmes en lien avec la nutrition
  • Animation de formation * 

Photographe

Lieu : un peu partout au Québec
Disponibilité : 4 heures/événement minimum

Promotion *

Lieu : selon les besoins
Disponibilité : 4 heures/semaine
Pouvoir se déplacer pour visiter les lieux prévus sur le territoire couvert
  • Affichage dans les commerces/établissements des région visitées par l'organisme

Traducteur du français vers l’anglais

Lieu : Boucherville ou télé-travail
Disponibilité requise : au besoin

* Une formation sera offerte par Coeliaque Québec. La formation sera différente selon les postes occupés.
Jongler avec les horaires, les activités, les devoirs et les gargouillis des petits ventres affamés... c’est parfois tout un cirque ! Pour éviter de faire des acrobaties à l’heure du souper, commencez par dresser une liste de repas faciles à préparer et stockez les principaux ingrédients, comme les souvlakis de poulet Flamingo.
 
Souvlakis de poulet FLamingo sans glutenPrêtes en moins de 30 minutes, ces brochettes de délicieux morceaux de poitrine de poulet sans gluten et délicatement assaisonnés sauront ravir les enfants tout en vous faisant gagner du temps. Servez-les avec du riz, une salade de tomates et concombres et une sauce tzatziki pour un repas à la grecque rapide et savoureux.
 
Quand chaque minute compte, il n’y a rien comme les repas sur plaque. Déposez des légumes badigeonnés d’huile (lanières de poivron, quartiers d’oignon, fleurets de brocoli...) et les brochettes sur une plaque, glissez au four et le tour est joué !  Voilà un souper complet préparé en un tournemain. En prime, en cuisant le tout sur une seule plaque, vous aurez moins de vaisselle à laver ! Et en la tapissant de papier parchemin, elle sera encore plus facile à nettoyer.
 
S’il vous reste des brochettes, utilisez les morceaux de poulet pour le lunch du lendemain dans un sous-marin aux souvlakis de poulet (avec du pain sans gluten). Vous pouvez aussi remplacer le pain à sous-marin par de la laitue pour concocter une savoureuse salade méditerranéenne. 
 
Les souvlakis de poulet Flamingo, c’est bon pour les repas pressés !
 
De nombreux produits Flamingo sont exempts de gluten. Pour les connaître, sélectionnez la catégorie Sans gluten sur notre site (flamingo.ca/produits) ou recherchez le logo de l’ACMC sous la liste d’ingrédients sur les emballages.
 
Tranches de vieIl est plus de minuit, et je suis au restaurant avec des amis. Kevin, un membre du groupe, a suggéré de clore la veillée avec un déjeuner dans un restaurant qui en sert 24 heures sur 24. J’ai secrètement espéré que l’on opte pour un autre restaurant, mais le déjeuner nocturne l’a emporté.

Même si je me doutais que la chaîne de restauration où l’on allait n’offrirait rien sans gluten, je tenais à accompagner mes amis.

Une serveuse vient prendre les commandes; lorsqu’elle s’adresse à moi, je lui demande, par curiosité, s’il y a quelque chose dans le menu qui pourrait être sans gluten. Outre le poisson, elle ne peut rien garantir. L’idée de manger du saumon à cette heure tardive ne m’enchante pas particulièrement. Je ne commande rien, mais heureusement, je n’ai pas très faim.

La serveuse revient avec les assiettes de mes amis, et Kevin constate que je ne mange pas. Je lui explique qu’il n’y a rien sans gluten dans le menu, mais que ce n’est pas grave. Dans un élan de générosité, il rétorque : « Euh… ben… prends mes toasts! »

Sa réplique sème l’hilarité totale. Kevin, qui ne s’attendait pas à susciter une telle réaction, affiche un air perplexe. La plupart de mes amis connaissent la base du régime sans gluten et savent que le pain est « l’icône » de ce que nous devons éviter, mais apparemment, Kevin l’ignore. Je lui explique les grandes lignes de la maladie cœliaque, puis il réalise l’absurdité de son offre, malgré ses bonnes intentions.

Quelques années plus tard, Kevin et moi sommes fiancés et serons bientôt mariés. C’est un amoureux tout à fait attentionné et très prévoyant à l’égard de ma maladie. Il refuse même de m’embrasser après avoir ingéré des aliments avec gluten. Qui aurait dit que le refus de mon conjoint de m’embrasser ferait de moi une fille si heureuse! Sérieusement, le soutien qu’il m’apporte au quotidien m’aide à mieux vivre avec cette alimentation.
 
Bianka Lemelin
Le camp familial offert au P’tit bonheur change de dates cette année!
Du vendredi 21 février, 19h00 au dimanche 23 février, 16h00

Ce camp s’adresse aux familles dont au moins un enfant a la maladie coeliaque. Pour bénéficier de ce camp, il faut être membre de la FQMC.

C’est le temps de se faire des nouveaux amis ! Chaque année, de nouvelles amitiés se tissent lors de cette fin de semaine où petits et grands sont heureux de rencontrer d’autres personnes vivant la même réalité. Et quel soulagement de pouvoir compter sur des repas sécuritaires! 

Plusieurs activités hivernales vous attendent pour cette belle fin de semaine. Patinage, glissade sur tube, ringuette, ballon-balai et même de la trottinette des neiges. Il y a même des ateliers d’ornithologie et des ateliers culinaires.
 
Que du bonheur à partager, sans compter les repas SANS GLUTEN pour tous.
Inscription par téléphone au 514-529-8806
75 $/personne, c’est 50 % du prix régulier !  (0-2 ans) = gratuit

La réservation est obligatoire et la date limite : 31 octobre 2019
Faites vite! Le nombre de places est limité.

 
Cette activité est rendue possible en partie grâce à la contribution de :

Fondation Bon départ


Et à la participation de la FQMC à l'événement sportif :
BU
Vous désirez participer y participer avec la FMQC ? Cliquez ici !