Entre préparer un repas familial sans gluten et tout un festin de Noël sans gluten pour la famille élargie, il y a un pas qui peut sembler ardu à franchir. Que vous soyez responsables d’un seul plat ou de tout un service, voici quelques suggestions qui devraient vous mettre les papilles en éveil et l’esprit en fête.

Élégantes bouchées

À l’heure de l’apéro, on aime avoir des petites bouchées à se mettre sous la dent. Pour mettre vos invités en appétit un bon verre de vin à la main, amusez-vous avec les canapés. Salade de crevettes nordiques, de crabe ou de saumon poché au vin blanc décoré d’herbes fraîches sur tranches de concombres ou sur mini-crêpes de sarrasin sans gluten (SG), façon blinis, et le tour est joué!

Une entrée digne des beaux-arts

Montagephotos de Noël

Pour l’entrée, on allie la gourmandise à la convivialité en s’inspirant de l’idée de tablée apéritive suggérée à l’émission Stasio. Sur un grand papier parchemin disposé en longueur sur la table, de manière à créer un tableau, on dépose des tranches de prosciutto SG, des figues fraîches, de la mozzarella fraîche grossièrement coupée à la main, des pignons de pins ou des pistaches préalablement grillés, quelques feuilles de roquettes et de la menthe ciselée. On ajoute çà et là des morceaux de notre pain maison ou baguette du commerce SG encore chaud, des filets d’huile de noix et de vinaigre balsamique et un soupçon de fleur de sel. Le tableau sera non seulement spectaculaire, mais il sera irrésistible! Allez, on ne se gêne pas et on déguste avec les mains!

Le plat de résistance

Pour le service principal, il y a des classiques québécois qui ne se démodent pas comme la dinde farcie et le ragoût de boulettes et de pattes de cochon revisités SG. Mais pour réinventer ses classiques, on peut aussi décider de cuisiner le porc, façon gastronomique. La FQMC, en collaboration avec les Éleveurs de porcs du Québec, vous proposent les versions adaptées de deux de leurs recettes alléchantes: le raffiné Carré de porc à la crème de cassis et au foie gras ainsi que le gourmand Jambon à la bière et à l’érable. Sans gluten, ça? Vos invités n’y verront que du feu.

Dessert rassembleur

Après toutes ces agapes, il est probable que vos invités soient repus. On laisse donc un peu de temps passer pour jouer à des jeux, chanter ou discuter avant de servir un dessert réconfortant et rassembleur comme la fondue à l’érable. Qu’est-ce qu’on y trempe? Des fruits (ananas, fraises, mûres, bananes, clémentines, pommes, raisins, poires) et des cubes de gâteau blanc sans gluten. À servir au centre de la table sur un réchaud ou, si la température le permet, à l’extérieur sur un brûleur de camping ou au-dessus d’un feu de camp, en déposant le caquelon dans une marmite de fonte rempli d’eau. Combat épique de fourchettes en vue!

Alcools et mignardises

Qu’est-ce qu’on boit? Du vin et de la bière sans gluten, ainsi que des cocktails à base de vodka, de rhum ou de tequila qui contiennent des ingrédients les moins transformés possible (jus de fruit pur, sirop de canne, eau pétillante, herbes fraîches). Voici, en guise de rappel, les recommandations de la FQMC au sujet de l’alcool. Sur les douze coups de minuit, on sort les bulles et des petites douceurs comme les truffes à la crème SG ou les bouchées choco-noix SG de la FQMC. Consultez ces recettes de Noël et plusieurs autres ici