Un enfant qui mange - Maladie coeliaque enfant

Outre le fait d’avoir un parent au premier ou second degré atteint de maladie cœliaque (MC), la présence de l’une et/ou l’autre de ces conditions accroît le risque chez l’enfant de développer la maladie cœliaque:

  • syndrome de Down (ou trisomie 21), de Williams ou de Turner;
  • diabète de type 1;
  • carence sélective en IgA;
  • maladies thyroïdiennes auto-immunes;
  • maladie auto-immune du foie.

Le dépistage de la maladie cœliaque chez les enfants à risque est donc recommandé.

Symptômes

Plusieurs symptômes peuvent être observés chez l’enfant cœliaque non traité par le régime sans gluten* :

  • retard de croissance;
  • anémie;
  • faible appétit;
  • atrophie musculaire;
  • léthargie;
  • changements d’humeur et détresse émotionnelle;
  • ballonnement;
  • diarrhée.

*Liste non exhaustive

Diagnostic

Avant que les tests ne soient complétés, l’enfant doit avoir consommé des aliments qui contiennent du gluten pendant une période suffisante (selon les indications du médecin traitant).

À l’instar de l’adulte, le dépistage de la maladie cœliaque inclut un questionnaire médical ainsi que des tests sérologiques permettant la détection et le dosage immunoglobulines A et G (IgA et IgG) spécifiques à la maladie cœliaque.  Comme le dosage des anticorps anti-transglutaminase (anti-tTG) et anti-endomysium (EMA) pourraient être moins fiable pour les enfants de moins de deux ans, la combinaison de tests sanguins permettant la détection des anticorps anti- tTG de type IgA et anti-peptides déamidés de la gliadine (DGP) de type IgG est recommandée. En cas de carence en IgA, des tests basés sur la détection des anticorps de type G (IgG) devraient être utilisés (IgG anti-tTG, EMA ou anti-DGP).

Si la maladie cœliaque est fortement soupçonnée chez l’enfant, une biopsie intestinale est encouragée même si les tests sanguins s’avèrent négatifs; toutefois, la nécessité d’effectuer d’emblée une biopsie chez tous les enfants avec des taux élevés d’anticorps sanguins est actuellement controversée. Chez les enfants symptomatiques avec un taux élevé du test sanguin  accompagné d’un test génétique positif,  la biopsie pourrait être évitée selon les recommandations récentes de la Société Européenne de Gastroentérologie, Hépatologie et Nutrition Pédiatrique (ESPGHAN).

La procédure permettant le diagnostic s’effectue selon les données recueillies et le jugement clinique du médecin traitant.